7 février 2017

Confession d'une sorcière : L'affaire de Louviers (1642-1647) - Stéphane Vautier


Madeleine Bavent, religieuse au couvent de Louviers fut accusée en 1642 de sorcellerie et jugée comme telle. Cet ouvrage rassemble en un tout, la confession de Madeleine auprès de son confesseur lors de son emprisonnement, l'arrêt officiel demandé contre les deux « supérieurs » de celle-ci ainsi qu'une notice explicative de la possession des religieuses de son couvent.
On va l'avouer tout de suite, la possession diabolique n'est pas quelque chose en laquelle je crois, et en la religion elle-même non plus. J'ai pris cet essai pour la simple raison que j'ai grandi à Louviers, que ce couvent je le connais bien (maintenant, c'est une école de musique) et que je suis un peu curieuse sur les bords.
Je me suis retrouvée face à un texte plus compliqué que prévu, écrit dans un vieux français difficile d'accès même pour moi qui l'ai étudié. La confession de Madeleine est très répétitive, usant de mots peu communs à notre époque ou de tournures de phrases pas très actuelles. J'ai eu, pendant certains chapitres, eu du mal à suivre son raisonnement, sa confession louvoyant entre plusieurs sujets en même temps.
Pourtant, c'est un ouvrage hyper intéressant pour quiconque s'intéresse aux « chasses aux sorcières » de l'époque. Peu d'accusées ont laissées une trace, et encore moins en ayant acceptées d'être jugées pour des actes qu'elles n'avaient pas commis. On découvre l'image qu'avaient les gens de l'époque sur le sabbat, sur les rituels sataniques et sur la possession diabolique. On se rends compte comment, lorsqu'on ne pouvait expliquer quelque chose, on imputé ça au diable, ce qui mettait continuellement la religion au centre de tout.

Abondamment annoté par Stéphane Vautier, c'est la première fois qu'une présentation complète du procès de Madeleine Bavent est édité. Un ouvrage difficile d'accès de par le vieux français usité mais une mine d'or en matière de renseignement sur les procès pour sorcellerie en France à l'époque moderne.

Confession d'une sorcière : L'affaire de Louviers (1642-1647), présentation et notes de Stéphane Vautier, La Louve éditions (2015), 169 pages. 17€.

1 commentaire:

  1. Un ouvrage qui pourrait me plaire, je pense, mais dans lequel je ne vais sûrement pas m'embarquer tout de suite... :/ Ta chronique me fait hésiter. En tous cas, son sujet est intéressant, c'est sûr ! !

    RépondreSupprimer